Panier (vide)
Facebook Linkedin

Presentation de l

Bienvenue sur Arts-Océans, artiste peintre inspirée de paysage marin
pascal GARNIER

Qui sommes-nous ?

Arts Océans a été créé pour faire partager une passion, une passion bleue, une admiration pour le monde des Océans remplie de découvertes perpétuelles autour des formes et des couleurs que l’on peut rencontrer lors de ces incursions sous-marines.

Pascal GARNIER, né à Versailles en 1963, plonge dans les océans dès son plus jeune âge. Après avoir pratiqué l’apnée et la chasse sous-marine, il troque son fusil par des bouteilles et enchaîne toutes les formations possibles de plongée afin de devenir instructeur. Ce passeport en poche, il parcourt la planète grâce à ce nouveau métier.

Très vite, il pratique la photo sous-marine. Mais que faire de ces milliers de photos rangées dans des boîtes ? Alors, son don pour le dessin et un passage aux Beaux-Arts de Versailles lui donnent l’envie de peindre les fonds marins visités dans la journée ainsi que ses habitants toujours plus bariolés de couleurs lumineuses et improbables. Tout de suite, les plongeurs son happés par ses toiles qui leur permettent de poursuivre les plongées tout en restant au sec : « une balade imaginaire sur fond bleu » qu’offre la peinture de Pascal.

Après quelques expositions locales, Pascal décide de faire partager ses rencontres à un plus grand nombre avec la création de Arts Océans. Il espère que ses toiles permettront de contribuer à la sensibilisation du grand public, à la préservation de ces trésors sous-marins pour les générations futures.

L’artiste, ses techniques : de l’Océan à l’atelier

Pascal Garnier : Prospection et découverte

Etape 1 : la prospection, la découverte

En premier lieu, il y a le plaisir de plonger, de partager et découvrir en groupe et entre amis, de nouvelles espèces aux formes excentriques et multicolores. 3 ou 4 fois par an, Pascal choisit une destination plongée, parfois dans un lieu commun ou loin des sentiers battus. Lors de ces plongées, il esquisse ses futurs projets. Des photos sont prises, elles permettront de figer l’ambiance, l’éclairage, la colorimétrie des œuvres à venir.

Pascal Garnier : Reporting

Etape 2 : le reporting

Après chaque plongée, Pascal reporte ses idées, met au propre les esquisses réalisées en plongée, elles serviront de base aux futures toiles. Il reporte aussi tout une foule d’informations sur les conditions et état du site, décrit les espèces rencontrées. Ces notes serviront à la réalisation de ses carnets de voyage.

Pascal Garnier : Atelier

Etape 3 : L’atelier

Les 1 ou 2 semaines de plongées sont suivies de 12 semaines de travail passionné en atelier où l’artiste met en scène les sujets qui ont retenu son attention. Pascal utilise de grandes toiles coton tendues sur châssis bois, sur lesquelles il peint à l’huile, retrouvant la sublimation des couleurs vues lors de ses plongées.

Historique

La création d’Arts Océans remonte à plus de 25 ans aux Seychelles sur île de DESROCHES dans les AMIRANTES. Après plusieurs années de plongée non stop, 7 jours sur 7, des photos par milliers stockées dans des albums, Pascal s’oriente vers le dessin, puis la peinture. Les premiers défis : représenter les sujets vus dans la journée. Exercice assez facile lorsque l’on sait où trouver les sujets et que leur observation s’est déroulée sur plusieurs mois.

Les premières toiles ont tout de suite reçu un accueil enthousiaste des plongeurs en villégiature sur l’île. La demande étant en perpétuelle croissance, Pascal adapte sa technique, peaufine les processus de réalisation.

Quelques unes de ses toiles trônent dans le bureau du Président des Seychelles. Plusieurs expositions suivent en France et à l’étranger.

Les années passées aux Seychelles font prendre conscience à Pascal de la fragilité de la faune et flore sous-marineset de la pression exercée par l’homme sous prétexte de développement. Les 20 années suivantes, Pascal parcourt le monde avec une boulimie de découverte. Aller toujours plus loin dans des lieux peu courus du tourisme, où les fonds sous-marins sont vierges de l’empreinte humaine.

Au cours de ces deux décennies, certaines de ses destinations ont parfois révélé un potentiel de biodiversité souffrant du développement touristique ou de la surpêche.

Alors, depuis trois ans, Pascal et quelques uns de ses amis ont décidé à leur petite échelle de retranscrire leurs rencontres sous-marines, de décrire, photographier, peindre. Leur but, à travers la réalisation de cette documentation et de ces illustrations, est de participer à la sensibilisation du public pour la protection de la biodiversité marine.